Que se passe-t-il dans la tête d’une femme enceinte ? Suis-je normale ? (aide à la réponse : la normalité n’existe pas !)

Voici une idée des passages émotionnels par lesquels je suis passée ces 24 + 9 derniers mois.

En effet, il m’a fallu plus de 2 ans avant de tomber enceinte. Cette difficulté a donc engendré des phases que d’autres femmes n’ont pas eu à vivre. Même si aujourd’hui, je pense que ces 2 années ont été nécessaire pour devenir celle que je suis (une femme formidable, bien sur 😉 ) et donc mieux vivre ma grossesse, sur le moment je ne l’ai pas vécu comme ça !
Détails de mon parcours:

  • l’envie irrésistible et incompréhensible d’avoir un enfant.
  • l’impatience devant ce qui n’arrive pas. On attend le bon moment pour arrêter la pilule et puis… rien! ça ne marche pas. Notre corps et notre esprit en décident autrement.
  • la peur de ne pas tomber enceinte, d’avoir un problème. C’est là qu’on regrette d’avoir pris sa pilule pendant 15 ans et qu’on fait le tour des médecins et des acupuncteurs chinois !
  • l’obsession. C’est le moment où les gens nous répètent : « N’y pense pas et ça viendra. ». Comment ne pas y penser ? C’est dans les tripes, c’est plus fort que nous, c’est une obsession. En plus, il suffit qu’une ou deux personnes de ton entourage tombent enceintes et c’est jackpot !!! Pourquoi elle et pas moi ?
  • le lâcher-prise. Pour moi ça a été un accident de la route qui m’a permis de prendre le recul nécessaire, d’arrêter de penser à avoir un enfant toutes les 5 secondes. Je me suis mise à profiter de ma vie, à apprécier chaque moment que j’avais notamment dans ma vie de couple.
  • la surprise.  A force de penser qu’il y avait peu de chance que je tombe enceinte (2 ans c’est très long…), je m’en étais presque convaincue. Du coup quand j’ai eu des symptômes, je pensais être malade. Le test négatif, alors que j’étais déjà enceinte d’une semaine,ne m’a pas facilité la tâche non plus ! Du coup ça faisait déjà un mois que j’étais enceinte quand je l’ai appris. Dur de passer du statut de malade (qu’est ce que cette gastro est longue et pénible ! ) à enceinte surtout quand on nous répète : « Etre enceinte, ce n’est pas une maladie. » « Oui, c’est sur mais concrètement le fait de vomir tous les matins, d’être super fatiguée… ça ne m’aide pas à penser que je suis en pleine forme ! »
  • l’angoisse. Alors ça, je ne m’y attendais pas du tout. Au lieu d’être en mode joie intense, je me suis retrouvée en mode panique. J’ai voulu tout mener de front et j’ai été submergée : mon métier, la fatigue, la maison, les hormones + la sensation d’avoir un alien dans le corps, de ne plus avoir aucun contrôle.

Cette période a été vraiment très difficile car solitaire et incompréhensible. On en parle peu et les gens autour de nous ne la comprennent pas. « Mais ça fait 2 ans que tu attends ce moment et tu n’es pas heureuse ???? » « Ben non, et je ne sais pas pourquoi. » Ah ben maintenant je peux rajouter la culpabilité à tout ce que je ressens.

L’angoisse est revenue à différents moments de ma grossesse : la peur d’être une mauvaise mère, de ne pas être prête, de la douleur de l’accouchement, de l’avenir…

Mais on surmonte tout ça, on en parle aux copines et on met ça sur le dos des hormones !

  • la joie. Enfin ! parce qu’en lisant le début de cet article, vous vous êtes dit « Elle veut me dégoutter de tomber enceinte ou quoi? » « Sympa cette fille, elle respire la joie de vivre! »

Il y a eu de nombreux moments de joie et de sérénité, passés les angoisses, les vomissements, la fatigue… Pour moi, le revirement a eu lieu quand j’ai senti ma fille bouger pour la première fois. Bizarrement, ce n’était plus un alien mais une alliée ! Donc 4 mois de bonheur, c’est toujours bon à prendre !

Chacune vit sa grossesse différemment, c’est une période tellement à part dans la vie d’une femme. D’ailleurs n’hésitez pas à rajouter vos propres étapes, ça fait du bien de partager !

Sinon petit conseil, peu importe ce que vous ressentez, n’en ayez ni honte ni peur. Confiez vous à des amies qui seront bienveillantes et à l’écoute. Jetez tous les livres (et les personnes) qui vous disent ce que vous devez faire ou pensez.

Vous êtes seule maîtresse à bord, faites vous confiance !

 

Un dernier dessin de Mysticlolly (www.mysticlolly.fr) pour le plaisir ! C’est un état assez permanent de la grossesse. Devinez lequel ?

Dans la tête d’une femme enceinte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *